Jouer aux casinos certifiées version Française
Casino Référence

333 Palace Casino

  • Jeux Netent Betsoft B3W
  • Croupiers en direct GB
  • Loto en live
  • Service clientèle en français
  • Paiements des gains rapides
Le Nouveau casino RTG

Golden Euro

  • Près de 300 jeux RTG
  • 150 Slots sans téléchargement
  • Service clientèle en français
  • Paiements des gains rapides
La Romere le multi-support

Laromere Casino

 
  • Jeux Betsoft
  • Jeux Mobile
  • Jeux en Live
  • Bonus 100%
Follow Casinos en Français

loto

MDI entertainement nome un nouveau directeur du Marketing Sports

La société américaine de promotions de loterie MDI Entertainment a annoncé la nomination de Tom George en tant que son nouveau Vice-président du marketing des sports.

Une filiale du géant de la loterie Scientific Games Corporation, MDI Entertainment a révélé que George a précédemment travaillé comme vice-président senior de l’Athlete and Property Marketing d’Octagon Athletes and Personalities tandis que ses accords de licence existants comprennent des affaires avec Major League Baseball, la National Basketball Association (NBA), la National Hockey League (NHL), NASCAR, Ultimate Fighting Championship et Major League Soccer (MLS).

«Les jeux de sport professionnels sous licence ont été un outil précieux pour aider les loteries à attirer de nouveaux joueurs et créer un effet de halo de divertissement et d’excitation autour de la ligne entière de produits de jeux instantanés et nous voulons aider à trouver des manières de les rendre encore plus fructueux pour nos clients des loteries, » a déclaré Steve Saferin, Président chargé de la création de Properties Group de Scientific Games.

«Tom est un dirigeant bien connu et très respecté au sein de l’industrie du marketing sportif. Son vaste réseau, combiné à son approche entrepreneuriale et sa compréhension des programmes de marketing sportif intégrés, présente un ensemble de compétences idéal que nous utiliserons pour accroître notre présence de marketing sportif. »

MDI a déclaré que ses accords actuels de ligue sportive lui permettent d’offrir aux loteries ‘l’utilisation des marques déposées, des graphiques et autres éléments d’actifs’ dans le cadre des jeux instantanés. Il a déclaré que ces titres ‘impliquent généralement des prix expérientiel et de marchandises des équipes et peuvent souvent inclure des sponsorings et autres paquets de  marketing».

« Dans ses nouvelles fonctions, George travaillera avec les équipes locales et leurs loteries respectives pour identifier les possibilités d’améliorer la valeur de ces partenariats pour les deux parties tout en cherchant en même temps d’autres opportunités liées aux sports », lu dans une déclaration de MDI.

Les règlements du loto

Les principes de base de loto

En général, le joueur coche au minimum 6 numéros sur une grille de 49 numéros. Le jeu du loto classique se joue sur des cartons rectangulaires, composés de quinze numéros répartis sur trois lignes. Une personne désignée d’avance tire les numéros au sort avec les pions. Si vous avez le numéro prononcé dans votre carte, vous devrez le recouvrir afin de voir les numéros qu’il vous manque. Les numéros gagnants, composés de 6 numéros plus un numéro complémentaire, sont établis par tirage au sort et permettent ainsi de définir 7 rangs de gains. Il y a le 6 bons numéros, le 5 bons numéros plus le complémentaire, le 5 bons numéros, le 4 bons numéros plus le complémentaire, le 4 bons numéro, le 3 bons numéros plus le complémentaire et le 3 bons numéros.

La somme des gains par rang varie selon le nombre de gagnants à ce rang ainsi qu’au total des mises jouées. Il existe deux types de bulletins : le bulletin simple et le bulletin multiple. Le premier est doté de 8 grilles de 49 cases et le joueur se doit de cocher 6 numéros sur un nombre pair de grille (2, 4, 6 ou 8) pour déclarer gagnant. Quant au bulletin multiple, il est composé d’une seule grille de 49 cases sur laquelle le joueur coche au choix 7, 8, 9 ou 10 numéros. Les profits sont réglables sur simple délivrance de reçu de jeu gagnant jusqu’ à 60 jours après le dernier tirage gagnant auquel le joueur a participé.

Déroulement d’une partie de loto

Avant que la partie ne débute, l’animateur annonce la nature du loto qui sera joué, c’est-à-dire pour un quine ou un double quine ou un carton plein ou encore un enchaînement de plusieurs parties. Les numéros seront ensuite tirés au sort chaque 7 seconde. C’est le laps de temps moyen requis qui permet au joueur de bien vérifier s’il possède le numéro prononcé dans sa carte ou non. Dans le cas où le numéro figure dans la carte, le joueur doit obligatoirement poser un pion dessus. Le tirage continue jusqu’à ce qu’un gagnant se déclare. Il se peut également que tous les numéros aient été tirés mais qu’aucun joueur n’a eu la chance de se prononcer « gagnant ». A ce moment, on renouvelle la partie. Si vous avez gagné, vous devriez cliquer sur le bouton « quine » ou « double quine » ou « carton plein ».

Source: jeux gratuits casino

Vérifiez bien votre carte avant de toucher à ces boutons car le carton sera ensuite examiné afin de valider le gain ou non. Si le gain est accordé, le joueur sera payé en fonction du nombre de point indiqué au début du jeu. Cela fait, la partie reprend. En revanche, si après vérification de votre carte, le gain n’est pas validé pour manque de numéro ou pour d’autres raisons, vous aurez un avertissement. Si vous refaites les mêmes erreurs, vous obtiendrez un deuxième avertissement. Mais attention, au bout de trois fois, vous serez éjecté de la partie.

Les dispositions légales qui régissent les casinos terrestres et jeux d’argent

Les casinos terrestres sont soumis à des lois très strictes  dans certain pays, tous les jeux d’argent comme le loto, les tickets a gratter sont soumis a uns réglementation très strictes pour controler les flux d’argent afin de prélever des taxe .. Du côté de la France, la législation concernant les activités et le fonctionnement des salles de jeux en brique existe depuis plus de cent ans et a subi, au fil des années, différents changements et évolutions. Jouer dans un casino sur internet, demande moins de restriction et les gains redistribués sont plus importants, d’ou linteret pour ls joueurs de se tourner vers ce type de jeux en ligne ?

Évolution de la loi régissant les casinos terrestres français, année après année
La première disposition légale portant sur les jeux de hasard et d’argent a été ratifiée le 15 juin 1907. Cette loi énonce les réglementations concernant les jeux de hasard et d’argent pratiqués au sein de casinos ou de cercles de jeux privés localisés dans des stations balnéaires, dans des stations climatiques ou dans des stations thermales.
La loi mise en vigueur en 1919 stipule l’interdiction d’implantation d’établissements spécialisés dans le jeu de hasard dans une périphérie de cent kilomètres autour de la capitale française.
Il faut attendre le 31 mars 1931 pour qu’une disposition spécifique rende légale la mise en place d’un établissement de jeu au sein d’une station thermale localisée dans un rayon de moins de cent kilomètres de la ville de Paris.
1987 marque un changement important dans le monde des casinos. Le 5 mai de cette année, la présence de machines à sous dans certains casinos est désormais permise. Huit mois plus tard, le 5 janvier 1988, l’amendement Chaban octroie la permission d’abriter un casino à des stations balnéaires, climatiques et thermales ainsi qu’à des villes qualifiées de touristiques et répondant à un certain nombre de critères. Pour obtenir cette autorisation, les villes et les stations en question doivent premièrement porter le statut de ville principale au sein d’une agglomération dont la population locale est au moins de 500 000 habitants. En second lieu, ils doivent être des acteurs dans le bon fonctionnement de certains établissements ou entités de loisir, en l’occurrence l’orchestre national, le centre dramatique national ainsi que le théâtre d’opéra. Ce dernier devrait justifier d’une activité continue et un minimum de vingt concerts lyriques devraient y être organisés tout au long de l’année. Une autre révolution intervient une dizaine d’années plus tard : le 2 juillet de l’année 1998, le casino d’Enghien-les-Bains, le plus grand casino de France, propose le jeu de la boule à ses joueurs. Les changements et les adaptations dans la loi régissant les casinos terrestres en France ne seront pas arrêtés en si bon chemin. Au fil des années, d’autres dispositions sont votées et ratifiées afin d’améliorer la législation des casinos terrestres de l’Hexagone. D’autres spécifications concernant ce domaine seront plus tard ajoutées au Code général des collectivités territoriales, au Code pénal, au Code monétaire et financier, au Code du tourisme, au Code de l’urbanisme et au Code de la construction et de l’habitation.

Demande d’autorisation d’exploitation
Exploiter un casino terrestre est un métier à part entière laquelle doit obligatoirement être exercée en respectant des réglementations rigoureuses. En tant que profession, l’exploitation d’un casino se trouve sous la tutelle du Ministère des Finances en charge du budget et du Ministère de l’Intérieur. Les propriétaires ou les exploitants d’un casino terrestre implanté sur le territoire français doivent impérativement justifier d’une autorisation de jeu. Celle-ci est délivrée par le Ministère de l’Intérieur. Un établissement de jeu souhaitant opérer au sein d’une commune donnée doit accomplir différentes démarches. Il doit notamment effectuer une demande auprès du Conseil de la Communauté des Communes ou auprès du Conseil municipal de sa ville ou de sa commune. Au terme de cette première démarche, l’assemblée délibérante émet un avis de principe portant sur la mise en place et l’exploitation d’un casino au sein de la collectivité territoriale en question. La seconde démarche concerne la délégation de service public. Il s’agit plus précisément de lancer, dans un premier temps, un appel d’offre et, dans un deuxième temps, de mettre en concurrence les autres entités intéressés eux aussi par la mise en place du casino. La troisième condition indispensable à la demande d’exploitation d’un casino est l’enquête réalisée de commodo et incommodo qui consiste à se pencher sur les avantages et les inconvénients que pourraient engendrer la création de la nouvelle salle de jeux du point de vue du public. Les demandes d’autorisation de jeux sont étudiées par la Commission Nationale des Jeux, une structure spécialement mise en place au sein du Ministère de l’Intérieur et constituée par des élus et par des hauts fonctionnaires. Il est utile de préciser qu’une autorisation de jeux est octroyée d’une manière temporaire mais peut faire l’objet d’un renouvellement ou d’une extension par le biais de laquelle un casino demande à pouvoir proposer des nouveaux jeux à ses membres. Une autorisation de jeux est valable pour une durée maximale de cinq ans. Toute demande concernant l’autorisation de jeux doit être soumise à la Commission Nationale des Jeux.

Cahier des charges
Une entité ayant obtenu l’autorisation d’exploiter un casino terrestre sur le territoire français est tenue de respecter rigoureusement un cahier des charges. Depuis le 4 avril 1995, ce document possède la qualité de convention de délégation de service public. Le cahier des charges renferme l’ensemble des conditions à respecter dans le cadre de l’exploitation d’un casino terrestre. Il y est également énoncé la nature des rapports qui unissent la collectivité territoriale et l’exploitant désigné pour mener à bien l’exploitation du casino. En cas de non-respect des termes stipulés dans le cahier des charges mais aussi en cas de violation de l’arrêté ministériel concernant leur l’autorisation de jeux, le Ministère de l’Intérieur possède le pouvoir de révoquer l’autorisation de jeux de l’établissement incriminé. Il faut souligner que l’autorité territoriale a également la possibilité d’effectuer une demande auprès du Ministère de l’Intérieur quant à l’annulation de l’autorisation de jeux d’un concessionnaire donné. La décision de révocation devrait être prise dans le mois qui suit la demande.

Fonctionnement d’un casino terrestre agréé
Un casino terrestre français qui a obtenu l’autorisation de jeux doit mettre en place une structure spécifique indispensable pour une bonne organisation. L’établissement doit impérativement avoir un directeur jouissant de certaines prérogatives et d’un statut social clairement établi. Dans l’exercice de ses responsabilités, ce directeur doit être entouré d’un staff d’encadrement constitué au minimum de quatre personnes qui constituent ensemble ce que l’on appelle le « comité de direction ». Le comité de direction a pour rôle de s’assurer que le casino terrestre agréé fonctionne dans le total respect de la loi portant sur les jeux de casino et des dispositions y afférentes énoncées dans l’arrêté ainsi que dans le décret modifié datant du 22 et du 23 décembre 1959. Cette cellule a également pour mission de veiller à ce que les termes du cahier des charges soient dûment respectés. Concernant les salariés au sein d’un casino terrestre, qu’il s’agisse de cadres ou de simples employés, leur embauche doit être notifiée auprès du Ministère de l’Intérieur et faire l’objet d’un agrément spécial. Pour ce qui est des personnes autorisées à « jouer » au sein d’un casino, celles-ci doivent être au moins âgées dix-huit ans.

Dispositions récentes
Les dispositions légales régissant les casinos terrestres en France n’ont cessé d’évoluer pour mieux s’adapter à l’univers des jeux de hasard et d’argent qui est, lui aussi, en perpétuel mouvement. À partir du 1er mai 2006, le droit d’entrée dans les casinos terrestres a été supprimé.
Auparavant, toute personne désireuse de s’adonner à des jeux de casino devait s’en acquitter. Après paiement de ce frais, le joueur recevait une carte d’admission valable pour une certaine durée qu’il lui revient de choisir (un jour, une semaine, un mois ou une saison entière). Le droit d’entrée incluait le droit de timbre fiscal dont le montant était fixé suivant la durée de validité de la carte d’admission.

Toujours en 2006, le 1er novembre, tous les casinos sont tenus de mettre en place un dispositif spécifique de contrôle des personnes admises entre ses murs. Ce système doit désormais se limiter au contrôle de l’aptitude d’une personne donnée à accéder dans un casino. Ainsi, le système de contrôle doit se contenter de s’assurer qu’une personne donnée possède l’âge minimum requis pour entrer dans une salle de jeux et ne figure pas dans la liste des « interdits de jeux ». Aucun enregistrement des renseignements privés concernant les clients d’un casino ne doit être effectué. L’arrêté datant du 14 mai 2007 a apporté des changements dans l’agencement des jeux au sein des casinos terrestres. Depuis, il n’existe plus aucune différence entre jeux ordinaires et jeux spéciaux : l’on parle désormais et exclusivement de jeux de casinos pour désigner tous les jeux disponibles au sein d’une salle de jeux. Pour rappel, il était auparavant interdit d’installer dans les mêmes locaux les jeux spéciaux qui regroupaient entre autres la roulette, le black jack, le craps, le stud poker ou encore le punto banco et les jeux de cercle comme le baccarat par exemple. Au 1er janvier 2008, les casinos terrestres sont touchés par la loi qui stipule qu’il est interdit de fumer dans des endroits publics.

source :  jeux casino internet